Château de la Verrerie

chateau-de-la-verrerie-stuart-auld-alliancechateau-de-la-verrerie-stuart-auld-alliance

Situé dans la forêt d’Ivoy à Oizon dans le département du Cher en Centre-Val-de-Loire, à seulement quelques Km du château d’Aubigny-sur-Nère, il fut édifié au début fin XVe siècle par la famille Stuarts. Il devrait son nom à une Verrerie proche. Aujourd'hui il est possible d'y réserver une chambre d'hôte toute l'année, d'organiser une journée "chasse", de s'y marier et de le visiter.

 

Historique
source : source sur place, documentation diverses, boursin, wikipédia, edition atlas , carnet d'aubigny, Gallica

 

Après la mort de Jean de France le 15 juin 1416 à Paris, duc de Berry, du Poitou et d’Auvergne, la terre d’Aubigny revient dans le giron de la couronne royale de France.

Charles VII devient roi de France en 1422, malgré le traité de Troyes en 1420 signé par Isabeau de Bavière et Charles VI, au détriment de leur fils légitime. Charles VII s’appuie notamment sur les forces écossaises dans le cadre de la Auld Alliance afin de lutter contre les Anglais et assurer sa sécurité rapprochée. C’est plusieurs milliers d’écossais qui ont débarqué à la Rochelle à partir de 1421.

Mais la guerre à un coût important que Charles VII ne peut pas toujours financer directement. C’est dans ce cadre que Charles VII rembourses les dettes contractées par des donations de territoire.

La terre d’Aubigny (en mars 1423), ainsi que la seigneurie de Concressault, sont données à Jean Stuart, comte de Darnley, qui a combattu avec une troupe de chevaliers écossais le 22 mars 1421 à la bataille de Baugé. Cette victoire, la première depuis 1415 en bataille rangée, permet la défaite de l’armée anglaise du duc de Clarence face à l’armée franco-écossaise de Motier de la Fayette et du comte écossais John Stuart de Buchan.

1480, Bérault Stuart ( ou Béraud ) capitaine du château de Vincennes. Il signe le 23 octobre, au nom de son père la vente de la seigneurie de Concressault à William Monypenny, écossais, représenté lui-même par son fils Alexandre pour 6 000 écus d'or. La même année, il obtient une dispense "pour manger chair". Source

1496, fait chevalier de l’ordre de Saint-Michel, Bérault Stuart reçoit d’importantes gratifications financières qui vont lui permettre de construire le logis principal et la chapelle dans un style Louis XII.

Il meurt cependant en 1508 en Ecosse près d’Edimbourg alors qu’il était en mission spéciale pour Louis XII auprès de Jacques IV roi d’Ecosse. Il est le IVe seigneur d'Aubigny, troisième seigneur de Beaumont-le-Roger, puis premier comte de Beaumont-le-Roger (4 août 1495), seigneur de Saint-Quentin, du Crotet, de Saint-Sylvain-des-Averdines, de Maclou, de Berrué et de la Verrerie, fils de John Stuart (?-1482), IIIe seigneur d'Aubigny et de Béatrix d'Apcher, petit-fils de John Stuart (2e comte de Buchan), Connétable de France. Il ne garda pas cependant la seigneurie de Concressault qu’il revendra. 

chatelet-chapelle-XVe

1525, Robert Stuart, gendre de Bérault Stuart, Lord de Lennox, compagnon d’arme du chevalier Bayard, fait construire la galerie probablement inspirée de l’aile Louis XII du château de Blois, après la bataille de Pavie.  Il fut nommé maréchal de France en 1514, il est confirmé dans sa dignité par François Ier en 1515. Commandant de l’armée d'Italie, il défait Prospero Colonna près de Villafranca Piemonte et prend part aux batailles de Marignan le 13 et 15 septembre 1515 et de Pavie le 24 février 1525.

Le château reste dans la descendance des Stuart jusqu'en 1672, date à laquelle, le dernier Stuart d'Aubigny s'éteint : Henry Stuart , Lord Danley et second époux de Marie Iere Stuart. En théorie la seigneurie aurait pu revenir à Charles II, alors descendant maternelle des Stuarts et roi d’Angleterre, d’Ecosse et d’Irlande, mais l’acte de donation fait par Charles VII stipule que sans héritier, le domaine revient à la couronne royale.

louise-keroualle-portsmouthlouise-keroualle-portsmouth

1673, Charles II fait prévaloir son origine pour prétendre à la succession, Louis XIV fini par trouver un accord avec le roi d’Angleterre en offrant en 1673 la seigneurie et le château à Louise Renée de Penancouët de Kéroualle, duchesse de Portsmouth, mais surtout la maitresse ( ou favorite ) du roi d’Angleterre après qu’elle fut envoyée par Colbert de Croissy, ambassadeur du royaume de France à Londres. Elle avait pour mission de séduire Charles II afin de tenter de rompre l’alliance qu’il avait pu avoir avec les Provinces-Unies.

1680, Louise de Kéroualle, d’origine Bretonne et duchesse de Portsmouth, devient duchesse d’Aubigny.

1685, la mort de Charles II pousse la duchesse à l’exil en France, notamment pour son attachement au parti catholique et les intrigues.

1734, elle meurt isolée. Son fils, Charles Lennox, 2e duc de Richmond et Lennox, hérite de la seigneurie et du château mais n’y résidera que très rarement.

Révolution Française, le château est confisqué.

1814, il est restitué aux descendants des ducs de Richmonds, descendants de la duchesse de Portsmouth. Mais Charles Lennox refuse de payer des droits de successions, ce qui met le château en vente forcée.

1842, le 25 mai il est racheté par Léonce, marquis de Vogüé, famille originaire d’Ardèche. C’est de cette même famille que les propriétaires actuels du château de Vaux le Vicomte sont issus.

Entre 1892 et 1895, il fait restaurer et agrandir le château par l’architecte Paul-Ernest Sanson, perdant définitivement son aspect médiéval.

Charles-Melchior de Vogüé, archéologue et diplomate, investis du temps et de l’argent pour le restaurer et l’entretenir.

facades-chateau-verrerie

1926, il est inscrit au titre des monuments historiques le 24 février.

1930, lors de travaux de restaurations de la chapelle sont découverts des fresques, probablement du XVIe siècle.

1987, 27 janvier, nouvelles inscriptions au titre des monuments historiques des façades et toitures du châtelet, du corps de bâtiment Est, datées de la fin du XVe siècle, de la chapelle et de la galerie du XVIe siècle ainsi que les façades et les toitures de la partie du XIXe siècle.

2017, le château appartient toujours à la famille de Vogüé dont est issus Béraud, comte de Vogüé premier propriétaire à y être né.

 

 

Photographies

 

chateau-de-la-verrerie-stuart-auld-alliance
chateau-verrerie-departement-cher-centre-val-de-loire
chatelet-chapelle-XVe
cul-lampe-tourelle-echauguette
entree-chateau-verrerie
facades-chateau-verrerie
facade-sud-chateau-verrerie
facade-sud-XIXe
galerie-XVIe
facade-XVe-tour-escalier-tourelle
louise-keroualle-portsmouth
medaillon-femme
verrerie-castle-auld-alliance-stuart-scotland-france