{gallery /}

Château et église d'Argent-sur-Sauldre, musée des Métiers

 

Argent-sur-Sauldre est située dans la région Centre dans le département du Cher, le village est sur la route de Jacques-Coeur. L'origine d'Argent, nom initial, semble très ancienne, en effet le nom "Argento" se retrouve sur des monnaies mérovingiennes et dans un texte en 1217.

On y trouve le château de Saint-Maur qui est aujourd'hui un musée des Métiers. L'église Saint-André est construite au XIIIe siècle mais fortement remaniée au XVe et XVIe et restaurée au XIXe par Octave Guérin. Elle est classée monument historique depuis 1944. Le village possède également le plus grand étang de Sologne mis en place au XIXe.
 


Informations
  • Adresse : Château d’Argent 18410 Argent-sur-Sauldre
  • Téléphone :  mairie : 02 48 81 50 60
  • Heures d'ouvertures & Visites du  musée des Métiers : Premier dimanche de Pâques à fin septembre ( 2013 ), sauf le 1er mai  : 13h à 18h. Plein tarif (2013) : 6.5€. Le Musée des Métiers d'Argent-sur-Sauldre est présenté sur trois niveaux, on y découvre les métiers de la région aujourd'hui disparus ( Charron, cordier, forgeron, dinadier, sabotier, bourrelier, etc ) ainsi qu'une collection de papillons et d'oiseaux.

 

Historique
source : source sur place et site officiel

 
Le premier château connu fut édifié par les seigneurs de Seuly dans le but de reliers leurs terres de Sully, la Chapelle et des Aix. Il en reste aujourd'hui les deux tours et les logis (?).

À Argent-sur-Sauldre formait alors une seigneurie distincte , avec Clémont, sous Guillaume de Seuly qui relevait alors du comté de Sancerre.

Marie de Seuly, alors veuve de Guy VI de la Trémoille,  se marie avec Charles d'Albret apportant en dot la seigneurie dans la maison d'Albret en 1401.

Au milieu du XVe, la seigneurie entre dans la famille de Nevers, puis en 1597 elle est vendue à Jean de Vetus conseiller au parlement de Bretagne.

Au XVIIIe siècle, Nicolas Dupré de Saint-Maur, qui fut intendant du Berry et de Guyenne, eut le projet de reconstruire le château par Victor Louis sans cependant le réaliser totalement puisque seul les communs furent rajoutés.

Le parc actuel fut peut-être réalisé par Henri Louis Duhamel du Monceau.

En 1957 le château et le parc sont achetés par la mairie.
 
 


L'église Saint-André : Elle a été édifiée dans un premier probablement au XIIIe ou XIIe, il en reste le pignon Ouest et les soubassements des trois travées de la nef. Elle subit une forte modification au XVe, dont le chœur, le sanctuaire et les deux chapelles. Au XVIe siècle Marie d'Albret, veuve de Charles de Clèves, fait construire le clocher-porte et les parties supérieures de la nef, tant qu'à la flèche elle est du XVIIe. À la fin du XIXe siècle l'église était très endommagée, l'abbé Moulin y fait une grande restauration.